Polémique autour d’une photo retouchée sur France 3

La photographie originale, où l'un des manifestants brandit une pancarte où l'on peut lire «Macron dégage». 
Photo: Geoffroy Van der Hasselt Agence France-Presse La photographie originale, où l'un des manifestants brandit une pancarte où l'on peut lire «Macron dégage». 

La chaîne de télévision France 3 s’est excusée dimanche pour avoir diffusé une photo d’un gilet jaune brandissant une pancarte où apparaissait seul le nom du président Emmanuel Macron, alors que sur le cliché original de l’AFP, on lisait « Macron dégage ».

La chaîne, accusée de censure après avoir diffusé cette photo retouchée lors de son journal télévisé de samedi, a tweeté dimanche qu’il n’y avait « aucune volonté de masquer cette pancarte », invoquant « une erreur humaine » et précisant que « cela ne se renouvellera pas ».

« Nous tenions à vous présenter nos excuses […] nous vous devions cette explication au regard de la confiance que vous nous accordez », a annoncé par la suite la chaîne dans son journal télévisé du soir.

La photo retouchée a suscité un tollé sur les réseaux sociaux avec une avalanche d’accusations de manipulation et de censure.

Contactée par l’AFP, la direction de la communication de France Télévisions a affirmé qu’il s’agissait « d’une erreur et d’un manque de discernement de la part d’une personne qui concourt à la fabrication du journal télévisé ».

« Il ne s’agit ni d’une censure, ni d’une volonté de dissimuler une quelque information », a assuré à l’AFP la chaîne.

La direction de la chaîne a par ailleurs contacté la direction de l’information de l’AFP « pour présenter ses excuses à l’Agence et au photographe auteur de l’image retouchée ».

Sur l’image diffusée par France 3, on voit des policiers à cheval, de dos, faisant face à des « gilets jaunes » debout sur un escalier, sur la place de l’Opéra à Paris, pendant la 5e journée de mobilisation de ce mouvement samedi.

L’un des manifestants brandit une pancarte blanche où le nom « Macron » apparaît au-dessus d’un curieux espace vide.

La photo originale, prise par un photographe de l’agence, montre le slogan « Macron dégage » inscrit dessus, signe que la photographie a été retouchée, pour faire disparaître le mot « dégage ».