Après Uvalde, Biden promet de lutter pour mieux réguler les armes

«J’ai toujours eu la volonté» d’agir sur les armes, a réaffirmé Joe Biden à des journalistes lundi, assurant qu’il «continuerait à pousser».
Photo: Mandel Ngan Agence France-Presse «J’ai toujours eu la volonté» d’agir sur les armes, a réaffirmé Joe Biden à des journalistes lundi, assurant qu’il «continuerait à pousser».

Pressé de toutes parts d’agir après la tuerie d’Uvalde, Joe Biden a promis lundi de « continuer à pousser » pour une régulation plus stricte des armes à feu, qui reste difficile à concrétiser compte tenu de l’étroite majorité démocrate au Congrès. Le président américain, qui s’est rendu dimanche dans la ville texane et a passé plusieurs heures avec des familles de victimes, a déclaré que « la douleur était palpable ».

Mardi, 19 enfants — âgés de 9 à 11 ans — et deux enseignantes sont morts à l’école primaire Robb sous les balles d’un adolescent, ce qui a replongé l’Amérique dans le cauchemar récurrent des fusillades en milieu scolaire.

Lors de la visite présidentielle de dimanche, plusieurs voix lui avaient demandé de « faire quelque chose ». « Nous le ferons. Nous le ferons ! » avait alors répondu Joe Biden.

« J’ai toujours eu la volonté » d’agir sur les armes, a-t-il réaffirmé à des journalistes lundi, assurant qu’il « continuerait à pousser ». « Cela n’a pas de sens de pouvoir acheter quelque chose qui peut tirer jusqu’à 300 balles », a-t-il ajouté.

Le Deuxième Amendement de la Constitution américaine, qui permet de détenir des armes à feu, « n’a jamais été absolu », a assuré le président de 79 ans, affirmant que certaines catégories d’armement étaient à l’époque exclues.

Cela n’a pas de sens de pouvoir acheter quelque chose qui peut tirer jusqu’à 300 balles.

Des négociations ont lieu entre élus démocrates et républicains pour essayer de trouver un compromis sur cette question épineuse, sur laquelle Joe Biden n’a pour l’instant pas réussi à légiférer. Le président démocrate a précisé lundi qu’il ne participait pas lui-même à ces discussions, mais qu’il croyait « que les choses sont devenues tellement graves que cela rend tout le monde plus rationnel sur ce sujet ».

La veille, des sénateurs démocrates avaient exprimé un optimisme prudent sur l’adoption de lois plus strictes. L’influent sénateur Dick Durbin avait dit sentir « un état d’esprit différent » parmi les élus, même ceux du camp républicain, traditionnellement bien moins enclins à légiférer sur le sujet.

Mais le visage que pourrait avoir cette loi, qui serait forcément le fruit de difficiles concessions, reste flou. Parmi les pistes évoquées par les élus : un relèvement de l’âge nécessaire pour acheter une arme ou une généralisation de l’examen des antécédents psychiatriques et judiciaires.

Violences et deuil

 

Les États-Unis ont encore connu une dizaine de fusillades qui ont fait de nombreuses victimes durant le week-end, soit plusieurs morts et des dizaines de blessés, selon un décompte du site Gun Violence Archive. Il s’agissait d’un long week-end — lundi étant férié pour souligner le Memorial Day, un jour consacré aux soldats américains morts au combat —, ce qui entraîne généralement un nombre plus important de ce type de violences.

Six adolescents ont ainsi été blessés samedi soir à Chattanooga, dans le Tennessee, « lors de ce qui semble être une altercation avec d’autres jeunes », a écrit sur Twitter le maire de la ville, Tim Kelly. Une autre fusillade a fait dimanche un mort et 7 blessés, parmi lesquels un enfant, lors d’un festival à Taft, dans l’Oklahoma, ont annoncé les autorités de l’État.

Au Texas, Uvalde, encore traumatisée par l’attaque dans son école, se préparait à enterrer les 21 victimes. Un donateur anonyme a offert plus de 175 000 $ pour « s’assurer que tous les frais des familles liés aux obsèques soient pris en charge », avait précisé le gouverneur du Texas, Greg Abbott, vendredi.

Les funérailles débuteront mardi et s’étendront jusqu’à la mi-juin. L’une des premières cérémonies sera celle d’Amerie Jo Garza, une fillette qui venait de fêter son dixième anniversaire quand elle a été tuée.

À voir en vidéo