Un troisième chef d’accusation pour le policier Derek Chauvin

Derek Chauvin, à droite, et son avocat, au palais de justice du comté de Hennepin à Minneapolis, au Minnesota le 11 mars 2021
Photo: Court TV/Pool via Pool Derek Chauvin, à droite, et son avocat, au palais de justice du comté de Hennepin à Minneapolis, au Minnesota le 11 mars 2021

L’ancien policier Derek Chauvin est désormais accusé de meurtre au troisième degré dans le cadre de son procès relativement à la mort de George Floyd, qui a secoué le monde entier et ravivé le mouvement Black Lives Matter.

Celui qui a été au service de la police de Minneapolis, aux États-Unis, pendant 19 ans faisait déjà face à des accusations de meurtre au deuxième degré et d’homicide involontaire. Le juge Peter Cahill a finalement accepté jeudi d’introduire ce troisième chef d’accusation, proche de « violences volontaires ayant entraîné la mort », après avoir refusé de le faire en octobre dernier.

L’homme blanc de 44 ans est passible d’une peine d’emprisonnement de 25 ans.

La famille de George Floyd a rapidement salué la décision du magistrat. « Le procès est très douloureux et la famille veut faire son deuil. Nous sommes heureux que toutes les voies judiciaires aient été explorées et que le procès puisse continuer », a fait savoir leur avocat, Ben Crump.

Le procès de Derek Chauvin a débuté mardi avec la sélection des premiers jurés. Le débat de fond doit démarrer le 29 mars et un verdict est attendu fin avril.

Le 25 mai dernier, l’ancien policier était intervenu avec trois collègues afin d’arrêter George Floyd, soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de vingt dollars pour s’acheter un paquet de cigarettes. Le policier était resté agenouillé pendant près de neuf minutes sur le cou de l’Afro-Américain de 46 ans, menotté et plaqué au sol.

Devant des passants effarés, Floyd avait lancé à vingt reprises « Je ne peux pas respirer » avant de s’évanouir. Son décès a été constaté un peu plus tard.

L’avocat de Derek Chauvin estime que son client n’est pas responsable du décès de quadragénaire. Ce dernier aurait succombé, selon lui, à une overdose de fentanyl.

La mort de George Floyd a entraîné un mouvement de colère historique, aux États-Unis et dans le monde, contre le racisme, la discrimination systémique et les brutalités policières.

À voir en vidéo