Biden et Sanders s’accusent l’un et l’autre de mentir

Bernie Sanders (photo) et Joe Biden s’échangent la première position des intentions de vote selon deux sondages publiés mercredi.
Photo: Andrew Harnik Associated Press Bernie Sanders (photo) et Joe Biden s’échangent la première position des intentions de vote selon deux sondages publiés mercredi.

Le ton est monté entre Joe Biden et Bernie Sanders, qui partagent la tête de la primaire démocrate pour la présidentielle américaine, chacun s’accusant de mentir et d’avoir moins de chances que l’autre de battre le républicain Donald Trump en novembre.

L’ancien vice-président Joe Biden reste en tête de la moyenne des sondages nationaux, mais le sénateur indépendant Bernie Sanders est sur la courbe ascendante depuis décembre.

Et un nouveau sondage CNN / SSRS place le socialiste Sanders en première position (27 %), mais dans la marge d’erreur, devant le plus modéré Biden (24 %).

Une autre enquête publiée mercredi également, par Morning Consult, donne toutefois un résultat inverse, avec l’ex-bras droit de Barack Obama plus nettement en tête devant le sénateur du Vermont (29 % contre 24 %, avec une moindre marge d’erreur).

Tandis que la course se resserre entre les deux septuagénaires, leurs échanges sont devenus tendus, chacun accusant l’autre d’être malhonnête.

Des critiques qui rappellent l’amère bataille menée lors de la primaire de 2016 entre Bernie Sanders et Hillary Clinton, finalement victorieuse.

« Je trouve cela incroyable que l’on revienne sur des déclarations, dont beaucoup, la plupart, sont sorties de leur contexte, d’il y a 10, 20, 30, 35 ans », s’est indigné mercredi Joe Biden à la chaîne MSNBC.

Photo: Andrew Harnik Associated Press L’ancien vice-président Joe Biden

La veille, Bernie Sanders l’avait accusé, dans un tweet accompagné d’une vidéo, d’avoir longtemps voulu couper dans les fonds publics de la sécurité sociale, qui alimentent notamment les retraites aux États-Unis.

« Soyons honnêtes, Joe. L’un de nous s’est battu pendant des décennies pour couper la sécurité sociale et l’un de nous ne l’a pas fait », a-t-il tweeté.

L’une de ses porte-parole, Briahna Joy Gray, a accentué l’offensive en publiant une longue vidéo comparant les positions des deux candidats, pour conclure que le bilan de Joe Biden sur la politique étrangère ou le commerce prêterait le flanc aux attaques de Donald Trump lors d’un éventuel duel.

Puis elle a appelé l’ancien vice-président à dire la vérité dans un mot-clic largement repris par les partisans de Bernie Sanders : #TellthetruthJoe (« Dis la vérité Joe »).

Joe Biden avait auparavant, dans un message publicitaire publié sur son compte Twitter, éreinté Bernie Sanders.

« Les attaques négatives de Bernie ne changeront pas la vérité : Joe Biden est toujours le démocrate le mieux placé pour battre Donald Trump, dit un narrateur. L’équipe de campagne de Bernie ne dit pas la vérité. »