L’Inde franchit la barre des 250 000 décès dus à la COVID-19

Nombre d’experts estiment que les chiffres réels sont sans doute largement sous-évalués dans ce pays.
Photo: Arun Sankar Agence France-Presse

Nombre d’experts estiment que les chiffres réels sont sans doute largement sous-évalués dans ce pays.

L’Inde a franchi la barre des 250 000 décès dus au coronavirus, selon des données officielles mercredi, alors que la pandémie continue de faire rage dans ce vaste pays de 1,3 milliard d’habitants.

Selon le ministère de la Santé, 4 205 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès à 254 197 depuis le début de la pandémie. Le nombre de nouvelles contaminations a augmenté de près de 350 000 pour atteindre 23,3 millions.

Alors que la pandémie semble s’atténuer dans les grandes villes, le virus sévit dans le vaste arrière-pays rural de l’Inde, où vivent les deux tiers de la population.

Nombre d’experts estiment que les chiffres réels sont sans doute largement sous-évalués.

« Les décès sont beaucoup plus élevés que ce que nos données officielles révèlent », a déclaré à l’AFP Anant Bhan, chercheur indépendant en politique de santé et bioéthique, « même de trois à quatre fois plus serait une sous-estimation ».
 

À voir en vidéo