Réouverture des écoles et des cinémas en Inde malgré la hausse des cas de contamination

Les établissements scolaires de certains États ont été autorisés la semaine dernière à accueillir les élèves âgés de 14 à 17 ans, mais la nouvelle annonce concerne toutes les écoles.
Photo: Biju Boro Agence France-Presse Les établissements scolaires de certains États ont été autorisés la semaine dernière à accueillir les élèves âgés de 14 à 17 ans, mais la nouvelle annonce concerne toutes les écoles.

Les écoles, les cinémas et les piscines seront autorisés à rouvrir en Inde après des mois de confinement, a annoncé mercredi le ministère de l’Intérieur, alors que les experts avertissent que le pays est sur le point de devenir le plus contaminé au monde par le nouveau coronavirus.

Les établissements scolaires de certains États ont été autorisés la semaine dernière à accueillir les élèves âgés de 14 à 17 ans, mais la nouvelle annonce concerne toutes les écoles.

« Concernant la réouverture des écoles et des centres d’entraînement, les gouvernements [des États et des entités territoriales] ont la possibilité de prendre une décision après le 15 octobre, d’une manière progressive », a indiqué le ministère. Les cours en ligne et l’enseignement à distance seront encouragés, et les élèves ne seront pas obligés d’aller en classe, a-t-il souligné.

Les universités demeurent fermées, même si certains étudiants en sciences et en technologies peuvent revenir dans les laboratoires de recherche.

Les salles de cinéma pourront accueillir de nouveau le public à 50 % de leur capacité, tandis que les piscines seront autorisées à ouvrir pour les entraînements sportifs.

Les vols commerciaux internationaux demeurent suspendus, sauf certains permettant à des passagers de retourner chez eux. Les trains, les métros, les vols intérieurs, les marchés et les restaurants ont rouvert ou repris leurs services, avec des restrictions.

L’Inde, avec 1,3 milliard d’habitants, a enregistré plus de 6,2 millions de cas de contamination au nouveau coronavirus et plus de 97 000 décès. Elle est le pays le plus contaminé au monde après les États-Unis.

Mais le gouvernement a décidé d’autoriser progressivement la reprise des activités afin de sauver une économie en perdition, des millions de personnes, notamment les plus pauvres, ayant perdu leur moyen de subsistance.

À voir en vidéo