Atmosphère meurtrière en Inde

Photo: Dominique Faget Agence France-Presse

New Delhi — La dégradation de la qualité de l’air en Inde en fait l’une des atmosphères les plus meurtrières au monde, rattrapant la Chine en nombre de décès causés par la pollution, selon une étude publiée mardi. La pollution de l’air est désormais responsable chaque année en Inde de 1,1 million de décès prématurés, un niveau égal à celui de son voisin chinois, selon un rapport conjoint de deux instituts de recherche sanitaire américains. Entre 1990 et 2015, l’Inde a enregistré une augmentation de près de 50 % des morts liées aux particules en suspension PM2,5 — matières particulaires de 2,5 microns ou moins. Les mesures antipollution en Chine — qui dispute à l’Inde le titre peu enviable de nation la plus polluée du globe — ont permis de globalement stabiliser les morts liées au « smog » depuis 2005.