Mexico secouée par un puissant séisme

Les résidants et les travailleurs de Mexico sont sortis précipitamment dans les rues de la capitale après la secousse, qui s’est produite peu après midi.<br />
Photo: Agence Reuters Claudia Daut Les résidants et les travailleurs de Mexico sont sortis précipitamment dans les rues de la capitale après la secousse, qui s’est produite peu après midi.

Mexico — Un long et puissant séisme de magnitude 7,6, dont l'épicentre était situé dans l'État de Guerrero, a secoué le sud du Mexique hier, ébranlant des immeubles de Mexico et provoquant un mouvement de panique dans la population. On ne faisait pas état de dégâts importants ni de victimes dans l'immédiat.

Selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS), le séisme avait une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter et son épicentre était situé à une quinzaine de kilomètres sous terre. Il a été suivi par une réplique d'une magnitude de 5,1 également ressentie dans la capitale.

Le président Felipe Calderón a fait savoir sur son compte Twitter qu'on ne faisait pas état de dégâts importants.

D'après l'Institut sismologique du Mexique, l'épicentre du séisme était situé à environ 25 kilomètres d'Ometepec, et la secousse a été fortement ressentie à Oaxaca.

Le maire de Mexico, Marcelo Ebrard, a affirmé sur son compte Twitter qu'il n'y avait pas de problèmes sur le système de distribution d'eau et sur les autres «services stratégiques», et qu'on ne faisait état d'aucun dégât dans les parties centre et nord de la ville.

Les gens qui étaient à leur travail et les habitants sont toutefois sortis précipitamment dans les rues de la capitale après la secousse, qui s'est produite peu après midi.

«J'ai des problèmes de tension, j'ai cru que j'allais m'évanouir», a affirmé pour sa part Rosa Maria Lopez Velazquez, 62 ans, devant un magasin de Mexico.

L'aéroport de Mexico a été fermé pendant quelques instants, mais aucun dégât n'était signalé sur les pistes et les opérations revenaient peu à peu à la normale.

La fille aînée de Barack Obama, Malia, 13 ans, qui se trouvait en voyage scolaire à Oaxaca, va bien et n'a jamais été en danger, a fait savoir la Maison-Blanche.