Enquête sur la répression meurtrière au Soudan

Khartoum — Le premier ministre soudanais a formé un comité chargé d’enquêter sur la répression meurtrière d’un sit-in de manifestants qui avait fait des centaines de victimes en juin à Khartoum, ont rapporté des médias d’État. Au moins 127 personnes ont été tuées et des centaines blessées lors de la dispersion par des hommes armés en tenue militaire d’un rassemblement devant le quartier général de l’armée à Khartoum, qui durait depuis près de deux mois, d’après un comité de médecins proche du mouvement de contestation. Un comité composé de sept personnes, dont des représentants des ministères de la Justice, de l’Intérieur, de la Défense et d’autres membres indépendants, sera chargé de l’enquête, selon l’agence Suna, qui a précisé qu’il présenterait son rapport dans les trois mois.