Le Canada enverra un autre laboratoire mobile en Afrique de l’Ouest

Ottawa — Le Canada déploiera un deuxième laboratoire mobile en Afrique de l’Ouest pour lutter contre l’éclosion d’Ebola.

La ministre de la Santé, Rona Ambrose, a indiqué que Santé publique Canada avait envoyé un laboratoire mobile, ainsi que deux scientifiques supplémentaires en Sierra Leone.

S’exprimant samedi par voie de communiqué, la ministre a fait savoir que ces effectifs rejoindraient l’équipe déjà sur place à Kailahun, tandis qu’un troisième chercheur quittera le Canada mardi.

Une équipe liée à un laboratoire mobile continuera de fournir de l’aide afin d’établir des diagnostics rapides, en collaboration avec les travailleurs locaux de la santé, afin d’identifier rapidement l’Ebola.

La deuxième équipe de laboratoire mobile travaillera avec Médecins sans frontières pour surveiller l’efficacité des mesures de prévention des infections comme les stations de lavage pour les mains, les masques faciaux et les sites de stockage des déchets pour éviter que la maladie ne se répande encore davantage.

Selon le gouvernement, de l’aide permettant d’obtenir des résultats en laboratoire en quelques heures seulement est essentielle pour réagir effectivement à une épidémie d’Ebola, puisque cela donne l’occasion d’isoler plus rapidement les malades et offrir des soins aux gens infectés.