À La Havane, le bilan humain grimpe à 40 morts

Un secouriste porte une civière près des débris de l’hôtel Saratoga, à La Havane, trois jours après l’explosion.
Yamil Lage Agence France-Presse Un secouriste porte une civière près des débris de l’hôtel Saratoga, à La Havane, trois jours après l’explosion.

Plusieurs nouveaux corps ont été extraits des décombres de l’hôtel Saratoga de La Havane soufflé vendredi par une explosion accidentelle au gaz, portant lundi le bilan à 40 morts, selon des sources officielles.

« Dans la nuit [et aux] premières heures du matin, trois autres personnes ont été retrouvées mortes. Nous avons travaillé sans interruption toute la matinée. Il y a quelques minutes, une autre victime a été retrouvée », a déclaré à la télévision publique le colonel Luis Carlos Guzman, chef des pompiers.

Lundi en milieu de journée, le ministère de la Santé a indiqué avoir comptabilisé 89 victimes de l’explosion, dont 40 sont décédées et 20 encore hospitalisées.

Selon l’Agence de presse cubaine d’État ACN, les quatre corps retrouvés sont ceux d’employés de l’hôtel et « 12 ou 13 personnes » sont toujours portées disparues.

Les recherches se concentrent maintenant dans les sous-sols de l’édifice. « C’est une étape très dangereuse en raison de la concentration de débris et du danger d’effondrement », a précisé le chef des pompiers.

L’hôtel de luxe emblématique du centre de La Havane avait été fermé pendant deux ans en raison de la pandémie et s’apprêtait à rouvrir mardi au public, après toute une série de travaux.

Selon le ministère du Tourisme, 51 employés se trouvaient à l’intérieur du bâtiment lorsque l’explosion s’est produite, apparemment causée par une fuite de gaz alors que l’hôtel était approvisionné par un camion-citerne. Les quatre premiers étages de l’hôtel 5 étoiles ont été détruits.

Une collecte de dons pour les victimes et d’aide aux sauveteurs a été lancée.

Le Saratoga est connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna.

 

Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005.

À voir en vidéo