Le ministre des affaires étrangères iranien atterrit à Biarritz

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif
Photo: Stian Lysberg Solum / NTB scanpix / AFP Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif

Emmanuel Macron a créé la surprise dimanche en invitant à Biarritz, où il accueille le G7, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, pour discuter du nucléaire iranien avec son homologue français Jean-Yves Le Drian.

« Nous confirmons la présence de Mohammad Javad Zarif à Biarritz, il s’entretient actuellement avec Jean-Yves Le Drian », a confirmé l’Élysée, peu après l’atterrissage surprise de l’avion officiel iranien, véritable coup de théâtre de ce sommet.

« Aucune rencontre [de M. Zarif] n’est prévue à ce stade avec les Américains » présents à ce sommet du G7 dans le sud-ouest de la France, dont Donald Trump, a précisé la présidence française, indiquant que cette visite avait lieu à l’initiative de Paris et non du G7.

Donald Trump avait cependant été informé de l’arrivée du chef de la diplomatie iranienne, a indiqué implicitement une source diplomatique française.

« Le président s’est entretenu deux heures avec Donald Trump à déjeuner samedi. Nous travaillons en pleine transparence avec les États-Unis. Et le président a eu des conversations avec tous les leaders du G7. Évidemment l’information circule », ajoute cette source

La décision d’inviter M. Zarif sur le lieu du G7, deux jours après l’avoir reçu à l’Élysée vendredi, « s’inscrit dans la continuité de ce qu’Emmanuel Macron a fait depuis plusieurs mois : créer les conditions pour une désescalade, discuter de ce qui doit venir après l’expiration de l’accord sur le nucléaire iranien et parler du programme balistique de lIran », a précisé cette source.

Elle prolonge le travail diplomatique du président français « avec les Iraniens et les Américains depuis plusieurs mois, puisque le président parle à Donald Trump et Hassan Rohani ».

« Javad Zarif vient à Biarritz en raison des conversations très substantielles avec les leaders du G7 samedi soir. Sur ces bases il est très important de faire le point pour continuer de converger » et étudier les moyens d’une désescalade, conclut le diplomate français, précisant que l’invitation avait été décidée à l’issue du dîner samedi soir.

Le dossier explosif du nucléaire iranien est un des principaux points du sommet.