Trois livres pour les jeunes lecteurs en quête d’évasion

Marie Fradette
Collaboration spéciale
Trois univers mettant en vedette un renard, Blanche-Neige et une ballerine
Photomontage: Le Devoir Trois univers mettant en vedette un renard, Blanche-Neige et une ballerine

Ce texte fait partie du cahier spécial Relâche scolaire

Mariage et poésie

Au Japon, au-delà de la porte enchantée commence le pays des légendes. Là-bas, dans le silence de la nuit, mille feux follets illuminent la montagne. Renard, amoureux, va se marier. » Avec Le mariage de Renard, Éric Rolland Bellagamba invite petits et grands à assister à l’union de deux canidés. Tout le rituel, les gestes, le décorum entourant l’événement s’offrent en quelques courtes phrases, poétiques qui soulignent l’importance de l’animal dans la culture japonaise. Les illustrations de Chiaki Miyamoto, son trait de pinceau fin, ses lignes délicates, épurées et expressives rendent avec sincérité la richesse de l’art japonais. D’ailleurs, comme un cadeau, l’éditeur clôt l’album sur une double page laissant place à La procession du mariage de Renard, une peinture de Utagawa Yoshitora réalisée en 1860.

Par les yeux de la reine

 

Vous croyez sans doute connaître l’histoire de Blanche-Neige, mais Béatrice Alemagna dans Adieu Blanche Neige parvient à offrir l’histoire de façon tout à fait singulière. S’écartant des versions édulcorées et reprenant plutôt le conte mis par écrit par les frères Grimm au XIX siècle, l’autrice et illustratrice va encore plus loin dans la souffrance en donnant la parole à la reine. Depuis sa vision des choses, son point de vue à elle, l’histoire lève le voile sur la jalousie et la vengeance. La force du propos trouve écho dans les tableaux de l’artiste qui, de son trait grotesque, met en lumière toute la folie de cette femme et crée une atmosphère étrange et cruelle. Fameux.

Trop de pression

 

Madeleine vient tout juste d’avoir 11 ans. Petite privilégiée, entourée de parents aisés, performants et protecteurs, elle fait du ballet sous l’œil attentif d’Anne-Sophie, sa professeure douce et aimante. Mais son père, aussi généreux que rigide, espère qu’elle deviendra une danseuse étoile et est prêt à tout pour assouvir sa soif de succès. Dans Toucher les étoiles, Frédérick Wolfe livre un récit touchant, tenu à bout de bras par cette enfant, fragile devant un père autoritaire. La peur de décevoir et la culpabilité se dévoilent petit à petit devant les impatiences répétées de l’homme à qui tout réussit. Grâce à une écriture fluide, un ton juste, à hauteur de fillette, la pression subie par Madeleine tout autant que la maladresse du père sont palpables. Et malgré l’évidence de l’issue, Wolfe parvient à maintenir l’intérêt jusqu’à la dernière page.

Le mariage de Renard

★★★ ​1/2, ​Bellagamba et Chiaki Miyamoto, Paris, Gallimard, 2021, 42 pages. 6 ans et plus.

Adieu Blanche Neige

★★★★, Béatrice Alemagna, Paris, Gallimard, 2022, 96 pages. 8 ans et plus.

Toucher les étoiles

★★★ ​1/2, Frédérick Wolfe, Montréal, Leméac, 2022, 112 pages. 12 ans et plus.

À voir en vidéo