Pitou

Photo: Pixabay

Il fait tellement chaud

Pourtant le chauffage est à 21

La vérité c’est

Que je suis un pitou qui a peur du soleil

 

Je cours autour de la table de cuisine

Je dors dans le divan

 

Je t’attends toute la journée devant la porte

Et quand tu reviens

 

Je suis content

J’ai oublié que tu étais partie

J’ai oublié que j’étais seul

Chaque nuit

 

Je me mords la langue dans mon sommeil

Ça ne te réveille pas

 

Je fais attention pour ne pas te réveiller

Je crache du sang dans le lavabo

 

Je commence à faire de la méditation sur Netflix

Ça s’appelle :

Le guide Headspace de la méditation

 

Le gars s’appelle Andy

Il essaye de faire entrer de la lumière dans mon corps

 

Mais je ne veux pas

Il y en a déjà trop

C’est aveuglant

Je ne me vois plus

 

Je sais que je suis là

Mais je ne me vois plus

 

Le flux de lumière

Dans mes tempes ne pars pas

 

Je prends deux Advil

Je jette un poème

 

Si quelqu’un ouvre ma poubelle

Il pourra lire :

Je disparais dans la lumière d’une Advil

À l’épisode deux

Andy me dit :

Nous apprendrons à développer

le sentiment de reconnaissance

 

et à aimer à nouveau la vie

Je me demande ce qui se passera

 

À l’épisode huit

Je me demande où je serai rendu dans la vie

 

Je serai peut-être un bouddhiste

Un bouddhiste qui prie

 

Sur le coin du Couche-Tard à Pointo

Je n’aurai plus de cheveux

On m’achètera des sloches

Pour me faire un peu d’argent

J’écrirai un poème sur ton gobelet pour emporter

Tu pourras lire :

Je suis le pitou

 

Dans la lumière de ton café

Je suis triste

 

Pourtant mon cœur est à 21

Je suis triste

 

Dans cette belle vie

Dans ce magnifique calvaire

 

Le ciel porte des vêtements sombres

Je respecte ça

 

Je n’aime pas le blanc de toute façon

Un ami nous écrit

 

Pour nous dire qu’il s’ennuie de nous

Un autre ami

 

Ne nous donne plus de nouvelle

Et entre les deux

 

Ma main droite est invisible depuis hier soir

Il n’y a rien à faire

Elle reste invisible

 

Dans mes rêves

Je nage beaucoup

 

Je gueule

Je me fais trancher la tête sur un billot de bois

 

Ma blonde se réveille en plein milieu de la nuit

Elle me voit allongé par terre

 

Je suis somnambule

J’ai le bras dans les airs

Et je supplie quelqu’un de lâcher son arme

C’est reposant

Tout est super reposant

 

Au matin

Ma copine me dit :

Je n’ai pas beaucoup dormi

Et je réponds :

Moi je ne sens plus ma langue

 

Tout est calme alors tout est fou

Sur Internet

 

Je tombe sur le document

Du triage pour l’accès aux soins intensifs

Je prends conscience qu’avec mon état santé

Je serais l’un des premiers à me faire débrancher

Dans la file d’attente de l’épicerie

Il y a des petits bateaux qui flottent

 

Il y en a un qui coule

Personne ne le sauve

 

Tout le monde attend

Qu’il meurt en silence

Pour qu’on ait la paix

Pour qu’on passe à autre chose

Comment se débarrasser d’une douleur ?

Si tu regardes dans ta poubelle

 

Tu pourras lire :

Je ne suis qu’un pitou

Dans la lumière des grands nageurs.

À voir en vidéo