Avril merci

Photo: Alvaro Barrientos Associated Press

COROMINUS

Mon voisin

d’en dessous

me demande

s’il peut

monter le volume

de son système

de son

dans le tapis

Voisin :

Juste

une petite heure

pour me défouler

Moi à deux mètres de distance :

Oui bien sûr

Quelques secondes plus tard

J’entends du jazz fusion

dans le tapis

Allongé sur le plancher

de ma cuisine

Je pense que

je n’ai jamais autant aimé

écouter

du jazz fusion.

*

J’entends des miaulements

de l’autre côté de la porte

d’entrée

J’ouvre

Un chat noir

entre chez moi

C’est le chat

du voisin qui écoute du jazz

fusion

Je feel tout croche

Je ne suis pas bon avec

les animaux

Je regarde sa médaille

Il s’appelle Duster

Je lui dis :

Dehors Duster !

Dehors Duster !

Il ne m’écoute pas

Il fait le tour de chaque pièce

Il s’arrête près de mon lit

Il semble vouloir

sauter dessus

Je lui dis :

Dude !

Impossible

que tu sautes sur mon lit !

Je n’ai jamais sauté

sur mon propre lit !

Il sort de la chambre

Il court jusqu’à mon bureau

Passe devant l’imprimante

S’arrête

près de mon compresseur

la machine qui sert à faire

mes traitements pulmonaires

J’ai honte

J’ai honte que le chat

voie mon compresseur

Je lui dis :

Oh t’étais pas censé voir ça

Scuse-moi Duster.

 

*

J’ai la cheville enflée

J’appelle ma mère

Je la FaceTime

Je lui demande comment

je vais faire pour prendre

une marche

Elle me dit :

T’as pas besoin de marcher

Tu peux pas sortir

Il faut que tu restes confiné

Je lui réponds :

Ah oui c’est vrai

J’utilise FaceTime

n’importe comment

Je n’envoie presque plus

de messages textes

Des fois

je pourrais juste répondre

en écrivant :

Ok

Mais à la place

je FaceTime

juste pour dire :

OK

Il y a toujours des silences

et je finis toujours par

demander :

Qu’est-ce que t’as mangé

aujourd’hui ?

Mon père vient me livrer

ma bouffe

Je ne peux pas sortir

J’ai essayé de faire livrer

une épicerie

et le mec est arrivé à minuit

il manquait la moitié

de ma commande

Il avait l’air exténué

Je me suis senti mal

Je l’aurais serré dans mes bras

mais je ne peux pas faire ça

On ne peut plus faire ça

À la télé

le gouvernement

parle de peut-être fermer

l’île de Montréal

Ça empêcherait mon père

de venir me porter mon épicerie

Il m’a dit :

Je vais passer quand même

Je vais défoncer le barrage

avec mon char

J’ai dit :

Fais ce que tu dois faire

Je niaisais

Mais je ne sais toujours pas

si mon père était sérieux

S’il vous plaît

ne fermez pas l’île de Montréal

S’il vous plaît

Au cas où.