Jérôme K. Jérôme Bloche T. 27

Narcolepsie ? Tumeur ? Il tombe endormi n’importe où, Jérôme K. Jérôme Bloche; ça l’inquiète, et c’est embêtant pour un privé en pleine enquête. Drôle d’enquête, d’ailleurs : une baronne acariâtre soupçonne son fainéant de fils de s’être kidnappé lui-même pour la rançonner. Seulement voilà, l’envoi d’un bout de doigt normalement rattaché à la main de l’héritier fauché accrédite la thèse de l’enlèvement. Le vrai et le faux se font ainsi risettes et grimaces dans ce Contrefaçons ficelé serré, 27e tome d’une chouette série, qui se distingue depuis trois décennies par sa manière de trébucher mine de rien dans l’intrigue. On aime bien Jérôme le gentil curieux à mobylette, sorte de Grand Duduche en imper fripé de chez Columbo, sa compagne Babette, pas mal plus terre à terre, même si elle est hôtesse de l’air, sans oublier Arthur, le curé de bon conseil qui a le pied pesant. Et l’on apprécie ce trait clair de Dodier qui enlève à Paris son aura de mystère pour mieux le dissimuler. Exemplaire.

 

Contrefaçons

★★★ 1/2

Dodier, Éditions Dupuis, Charleroi, 2019, 72 pages