«La neuvième tombe»: trompe-l’oeil et porte-à-faux

Stefan Ahnhem sait indiscutablement raconter des histoires improbables.
Photo: Thron Ullberg Stefan Ahnhem sait indiscutablement raconter des histoires improbables.

Une sanguinolente histoire de tueurs en série… qui n’en est pas tout à fait une.

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

La neuvième tombe

★★★ 1/2

Stefan Ahnhem, traduit du suédois par Caroline Berg, Albin Michel, Paris, 2019, 662 pages