Libre DHC/ART, Fondation PHI

Avec ses airs de boîte rouge, le livre conçu pour célébrer la première décennie de la Fondation DHC/ART se présente comme un cadeau (ruban en moins). Libre DHC/ART a été précédé, il y a un an, par l’expo du 10e anniversaire, L’offre. On a de la suite dans les idées. Le livre revient sur 10 ans d’expositions, une par une. On replonge, avec bonheur, à travers les photos des salles, dans des souvenirs qui partent parfois en fumée tant on nous abreuve d’oeuvres, là et ailleurs. Christian Marclay, Philippe Parreno, Sophie Calle, Richard Mosse, que des grands moments… Un rappel aussi, cependant, que la fondation du Vieux-Montréal tourne autour de l’art international, au détriment du local. L’ouvrage n’est pas qu’un récapitulatif des 26 expos tenues entre 2007 et 2017. On retient parmi les textes ceux sous forme de conversation. L’un donne la parole à l’équipe du département de l’éducation de la DHC, chose rare, l’autre aborde l’apparente contradiction entre des images d’oeuvres sur le Web et l’expérience d’une réelle visite d’une exposition.

Libre DHC/ART

★★★

Fondation PHI, Montréal, et Himmer Verlag, Munich, 2018, 300 pages