Premières neiges sur Pondichéry, Hubert Haddad

L’Inde, profond mystère ! C’est le leitmotiv de Premières neiges sur Pondichéry d’Hubert Haddad. Le prolifique auteur raconte le sud-continent indien, de Pondichéry à la côte de Malabar, réputée pour sa diversité humaine. Le mythique royaume juif de Cranganore y a vu le jour. Un de ses descendants retrace l’histoire à Hochéa. Ce musicien juif israélien, pacifique, laïque et non pratiquant honnit la situation guerrière d’Israël : il n’y reviendra pas. En quête d’une terre d’exil, il s’interroge sur cette côte indienne. Que reste-t-il de l’extrême tolérance envers les communautés qui y ont afflué ? Ici comme ailleurs, les colonisateurs, au nom de leur religion — de l’Inquisition catholique des Portugais aux idolâtries et intégrismes divers — s’en sont pris au cosmopolitisme rayonnant. Mais ce natif de Lodz au temps du nazisme veut reprendre le bâton du juif errant. Où peut aller un tel homme en quête de paix ? Ni en Europe ni en Amérique ; en Inde du Sud, peut-être, où ni les bémols ni les couacs de l’histoire n’ont étouffé la douce musique de la liberté.

Premières neiges sur Pondichéry

★★★

Hubert Haddad, Zulma, Paris, 2017, 179 pages.