En bref - Beyrouth, capitale du livre 2009

Beyrouth est officiellement nommée «capitale mondiale du livre» pour l'année 2009. Le titre décerné par l'UNESCO est une reconnaissance symbolique. À Beyrouth, le comité organisateur défend trois objectifs.

Le premier concerne le développement du réseau des éditeurs et des libraires. Le second vise la promotion de la lecture dans les écoles. Enfin, le troisième objectif, en collaboration avec les ambassades, est l'adoption d'une approche diversifiée de la culture, avec l'invitation d'écrivains des pays qu'elles représentent. Des poètes allemands, mexicains, des romanciers français, des éditeurs italiens, égyptiens, des designers espagnols, des illustrateurs suisses, des professionnels du livre néerlandais, des libraires algériens, marocains, syriens, tunisiens, émiratis sont ainsi attendus au Liban toute l'année. Des expositions sont en cours. Au Virgin Megastore, en plein coeur de la ville, ont par exemple été exposés sans complexe et côte à côte Mein Kampf, d'Adolf Hitler, et The Secret Life of Syrian Lingerie (La Vie secrète de la lingerie syrienne). Au Moyen-Orient, le Liban est le pays arabe qui échappe le mieux à la censure. La Sûreté générale proscrit surtout les ouvrages critiquant la religion, souvent sur l'injonction d'associations représentant l'une ou l'autre des dix-sept communautés confessionnelles que compte ce pays.

À voir en vidéo