En photos | À la recherche du graphite

1 La mine de Nouveau Monde Graphite est située à Saint-Michel-des-Saints, dans Lanaudière, à deux heures de Montréal. Jacques Nadeau Le Devoir
2 Le projet a reçu le feu vert du gouvernement Legault en février dernier. Les travaux d’infrastructure ont débuté. Jacques Nadeau Le Devoir
3 La teneur en graphite du gisement avoisine les 4,35 %. La mine devrait produire 100 000 tonnes de graphite par année pendant 26 ans. Jacques Nadeau Le Devoir
4 Le graphite forme la moitié des composantes de la batterie lithium-ion, soit environ 95 % de l’anode. Jacques Nadeau Le Devoir
5 Pour le moment, Nouveau Monde Graphite teste son processus de transformation du minerai à Saint-Michel-des-Saints. Jacques Nadeau Le Devoir
6 À terme, la transformation du graphite se fera à Bécancour. L’entreprise compte y installer une usine, qui devrait entrer en activité d’ici 2025. Jacques Nadeau Le Devoir
7 La Chine accapare environ 85 % de la production mondiale d’anodes. Nouveau Monde Graphite entend concurrencer l’empire du Milieu et se tailler une place dans la course aux minéraux destinés au transport électrique. Jacques Nadeau Le Devoir
8 Le projet soulève toutefois des craintes environnementales chez ses opposants. Éric Désaulniers, p.-d.g. de l’entreprise, assure que la méthode de codisposition, destinée à encapsuler les résidus miniers toxiques, prévient les risques. Jacques Nadeau Le Devoir
9 Si le projet a l’appui de la mairie de Saint-Michel-des-Saints ainsi que du gouvernement du Québec, ses opposants restent fermement déterminés à y mettre fin. Jacques Nadeau Le Devoir

À voir en vidéo