Un coffre-fort à bitcoins montréalais

Pour des questions de sécurité, le réseau d’ordinateurs où Kn0x stocke les clés est composé de serveurs qui n’ont jamais été connectés à Internet ou à un quelconque réseau.
Photo: iSotck Pour des questions de sécurité, le réseau d’ordinateurs où Kn0x stocke les clés est composé de serveurs qui n’ont jamais été connectés à Internet ou à un quelconque réseau.

Alors que la valeur du bitcoin a plus que doublé depuis octobre, dépassant 23 000 dollars américains, la jeune pousse montréalaise Kn0x veut profiter de la manne en proposant un coffre-fort numérique à bitcoins, une technologie essentiellement destinée aux investisseurs professionnels désireux de protéger et d’assurer leurs cryptoactifs.

« Avant toute chose, nous proposons un environnement sécuritaire pour conserver les clés privées bitcoin d’investisseurs professionnels », explique Thibaud Maréchal, vice-président de Kn0x, une start-up fondée en 2017 par quatre étudiants universitaires, dont trois de l’Université McGill.

Les « clés privées » sont ces codes qui permettent d’accéder à la monnaie cryptographique, qui est pour sa part inscrite dans la chaîne de blocs (blockchain) Bitcoin. De l’avis de spécialistes, ces clés sont le talon d’Achille de la plus célèbre des cryptomonnaies.

Quiconque les égare — ou se les fait voler — perd le sésame qui permet de retrouver ses bitcoins. Environ 20 % des bitcoins en circulation — l’équivalent de 75 milliards de dollars américains — seraient à tout jamais perdus à cause de cela, selon une étude publiée l’an dernier par la firme Chainalysis.

Pour des questions de sécurité, le réseau d’ordinateurs où Kn0x stocke les clés est composé de serveurs qui n’ont jamais été connectés à Internet ou à un quelconque réseau. Ces serveurs sont disposés sur différents sites à Montréal et n’ont qu’une tâche : authentifier chaque demande de retrait.

« Une fois les vérifications faites, il y a signature de la demande de manière cryptographique pour que la transaction devienne valide sur le réseau bitcoin », explique Thibaud Maréchal. Quelques entreprises américaines offrent des services similaires : BitGo, Coinbase, Gemini et Fidelity Investment.

Assurer des cryptoactifs

Or, Kn0x se démarque de ses concurrents grâce à sa police d’assurance. Celle-ci couvre l’équivalent de la valeur des bitcoins détenus par les investisseurs, indique Thibaud Maréchal.

Pour ce faire, la start-up, qui protège des cryptoactifs dont la valeur dépasse 10 millions de dollars, travaille de concert avec Lloyd’s of London, un important marché britannique où des compagnies d’assurances partagent la couverture de risques dans le secteur de l’investissement.

« Plus on grandit, plus on ajoute des actifs sous gestion, plus il va nous falloir des capacités pour les assurer. Et cette capacité d’assurance, on va aller la chercher avec d’autres compagnies d’assurances », dit Thibaud Maréchal. Le courtier américain en assurance Marsh & McLennan effectue du démarchage pour trouver d’autres partenaires à Kn0x.

Les services de la start-up s’étendent déjà aux particuliers. En mai, l’entreprise annonçait un partenariat avec Bitbuy, une plateforme canadienne d’échange de cryptomonnaie. Dans le cadre de l’entente, les investisseurs professionnels et novices qui transigent sur Bitbuy peuvent ainsi assurer et stocker leurs cryptoactifs dans les coffres-forts de Kn0x.

L’effet PayPal

Et pourquoi bitcoin et aucune autre cryptomonnaie ? « Aucune autre n’a la maturité de bitcoin », répond simplement Thibaud Maréchal. CoinGecko et CoinMarket évaluent le nombre de monnaies cryptographiques à plus de 7000, alors que CoinLore estime qu’il en existe environ 5000.

C’est cette maturité qui expliquerait l’intérêt grandissant d’investisseurs pour la cryptomonnaie créée en 2008. Dans les derniers mois, Visa et Mastercard ont rejoint les institutions qui ont annoncé vouloir développer des produits adossés aux bitcoins.

Mais c’est sans conteste l’intérêt du service de paiement en ligne PayPal pour la célèbre monnaie qui en a catapulté la valeur. En octobre, l’entreprise californienne a annoncé la prise en charge de quatre cryptomonnaies, dont bitcoin. Depuis cette annonce, la valeur du bitcoin a plus que doublé.

À voir en vidéo