Le déficit américain explose

Les dépenses gouvernementales sont en hausse de 29%, l’essentiel étant absorbé par le programme Medicare et par les dépenses en santé et sécurité sociale.
Photo: Olivier Douliery Agence France-Presse Les dépenses gouvernementales sont en hausse de 29%, l’essentiel étant absorbé par le programme Medicare et par les dépenses en santé et sécurité sociale.

Le déficit budgétaire américain a explosé en avril et pourrait dépasser les 3200 milliards $US en 2020. Il frôlait les 1000 milliards l’an dernier.

Si avril est généralement un mois de surplus à Washington, 2020 fera exception, pandémie oblige. Oxford Economics parle d’un déficit budgétaire de 738 milliards pour le mois dernier, l’explosion à l’encre rouge témoignant d’une chute des revenus et d’un bond des dépenses. Pour les sept premiers mois clos en avril, le déficit budgétaire américain atteint les 1480 milliards. Il se dirige vers les 3200 milliards pour l’ensemble de l’exercice, avec un risque élevé de dépassement si le Congrès adopte d’autres stimuli et si les mesures de report des échéanciers d’impôts s’étendent après septembre.

Au cours de cette période, les revenus du gouvernement sont en baisse de 10 % par rapport à la période correspondante de 2019, plombés par un recul de 20 % de l’impôt des particuliers et de 22 % de celui des entreprises. Pour leur part, les dépenses sont en hausse de 29 %, l’essentiel étant absorbé par le programme Medicare (+32 %) et par les dépenses en santé et sécurité sociale (+25 %), comprenant un bond de 79 % des prestations d’assurance-emploi, énumère la firme de recherche.

En mars, le Congrès américain avait approuvé un plan de relance gigantesque de 2200 milliards comprenant notamment la distribution de chèques aux Américains, et 349 milliards pour un fonds destiné aux petites et moyennes entreprises. Un volet de près de 500 milliards est venu compléter l’initiative, fin avril.

À voir en vidéo