Des magasins résignés à fermer leurs portes

La pandémie du nouveau coronavirus force la fermeture de magasins ayant pignon sur rue.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir La pandémie du nouveau coronavirus force la fermeture de magasins ayant pignon sur rue.

La Baie, Simons, David’s tea… La pandémie du nouveau coronavirus force la fermeture de magasins ayant pignon sur rue. Dernière en liste : Les Thés DAVIDsTEA a annoncé la fermeture de toutes ses succursales en Amérique du Nord jusqu’à nouvel ordre, en réponse à la propagation continue de la COVID-19.

« Après avoir soigneusement évalué cette situation qui a évolué rapidement, notre équipe a pris la décision très difficile de fermer tous les magasins, jusqu’à nouvel ordre. Nous voulons être un citoyen mondial responsable, fidèle à nos valeurs fondamentales, et par conséquent nous faisons notre part dans ce qui doit être une réponse unifiée à la pandémie COVID-19 », a déclaré Herschel Segal, fondateur, président du conseil et chef de la direction intérimaire.

L’entreprise fera le point sur les répercussions opérationnelles et financières de la COVID-19 lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre de l’exercice 2019, qui se tiendra le 1er mai 2020.

Simons a également annoncé mardi en soirée que ses magasins fermeront partout au pays pendant une période indéterminée. La Baie a de son côté pris la décision de fermer ses magasins pendant une période de deux semaines, selon TVA Nouvelles qui a interrogé à ce sujet des employés des magasins La Baie de la rue Sainte-Catherine et des Galeries d’Anjou.

Ces noms s’ajoutent à une longue liste de magasins et de centres commerciaux qui ont modifié leurs horaires. De grandes chaînes de restauration comme Tim Horton’s, Benny & Co, Harvey’s ont par ailleurs fermé leur salle à manger pour se concentrer sur le service au volant, les commandes à apporter et les commandes de livraison.

Le Fonds FTQ en ligne

Pour sa part, le Fonds de solidarité FTQ a confirmé que ses services restent accessibles, à l’exception de ses points de service qui seront fermés dès le 18 mars. Cette mesure a été adoptée afin de veiller à la santé et la sécurité de ses épargnants et de ses employés. Les services téléphoniques et en ligne demeurent accessibles.

Commentant la chute des cours boursiers, « bien qu’il soit difficile de faire des projections, le Fonds prend les mesures nécessaires afin de limiter les conséquences que pourrait avoir la situation actuelle sur le portefeuille des épargnants », a-t-il souligné.