Boeing suspend la production du 737 MAX

Cloués au sol depuis le mois de mars, les Boeing 737 MAX verront leur production suspendue à compter de janvier 2020.
Photo: Jason Redmond Agence France-Presse Cloués au sol depuis le mois de mars, les Boeing 737 MAX verront leur production suspendue à compter de janvier 2020.

Le constructeur aéronautique Boeing s’est résolu lundi à suspendre, à partir de janvier, la production de son avion vedette, le 737 MAX, faute d’avoir obtenu l’aval des autorités aériennes pour le faire revoler, après deux accidents qui ont fait 346 morts en quelques mois.

« À la suite de cette évaluation continue, nous avons décidé de donner la priorité à la livraison des avions stockés et de suspendre temporairement la production du programme 737 à partir du mois prochain », a-t-il indiqué dans un communiqué.

À ce stade, il ne prévoit pas de suppressions d’emplois, mais cette décision risque de perturber grandement ses sous-traitants. « Nous pensons que cette décision perturbe le moins le maintien du système de production à long terme et la santé de la chaîne d’approvisionnement », a néanmoins commenté Boeing.

Cette décision est motivée par un certain nombre de facteurs, notamment l’incertitude concernant le calendrier et les conditions de remise en service de l’appareil ainsi que les approbations relatives à la formation des pilotes à l’échelle mondiale. Aucune date de remise en service n’est pour l’heure avancée.

Boeing avait indiqué en octobre qu’il réfléchissait à suspendre ou à réduire la production du 737 MAX alors que les exemplaires s’accumulent dans son usine américaine de Renton, près de Seattle. Après l’immobilisation de toute la flotte, Boeing avait décidé de réduire les cadences de production pour les faire passer de 52 à 42 appareils par mois.

L’action de Boeing a perdu 4,3 % lundi en séance officielle.