GM suspend les deux tiers de sa production à l’usine de St. Catharines

Selon General Motors, environ 730 employés étaient en congé après l’interruption, lundi, de la production de moteurs dans son usine de St. Catharines, en Ontario.
Photo: Kevin Frayer La Presse canadienne Selon General Motors, environ 730 employés étaient en congé après l’interruption, lundi, de la production de moteurs dans son usine de St. Catharines, en Ontario.

General Motors a indiqué lundi avoir mis à pied temporairement environ 730 travailleurs horaires de son usine de pièces détachées à St. Catharines, en Ontario, alors que la grève des travailleurs unis de l’automobile (UAW) aux États-Unis entrait dans la deuxième semaine.

Le constructeur automobile a confirmé lundi avoir arrêté la production de moteurs en raison de perturbations dans la chaîne d’approvisionnement attribuables à la grève.

« Nous n’avons pas démarré la production de moteurs ce matin parce que nous avons, en quelque sorte, construit là tout ce que nous pouvions », a expliqué le vice-président des affaires générales chez GM Canada, David Paterson.

Il a ajouté que l’usine de St. Catharines produisait encore des transmissions pour l’usine Cami de la société, située à Ingersoll, en Ontario, qui est toujours pleinement opérationnelle et qui produit le véhicule utilitaire sport (VUS) compact Chevrolet Equinox.

« Environ la moitié de notre effectif horaire est toujours au travail, entre Cami et les transmissions de St. Catharines et l’estampillage d’Oshawa, ce qui est plutôt bon compte tenu de la nature intégrée de l’industrie. »

Les activités de GM sont perturbées par la grève de plus de 49 000 membres américains du syndicat des travailleurs unis de l’automobile (UAW), qui ont arrêté la production de plus de 30 sites de fabrication du constructeur dans neuf États américains.

GM Canada a également interrompu vendredi la production de véhicules à son usine d’assemblage d’Oshawa, en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement liés à la grève. Cette seule fermeture a entraîné la mise à pied temporaire de 2000 autres travailleurs horaires.

En outre, d’autres entreprises de l’industrie qui dépendent du travail de GM ont aussi dû faire des mises à pied. Celles-ci touchent environ 1700 travailleurs syndiqués concentrés autour des activités d’Oshawa et 200 autres liés au travail de l’usine de St. Catharines.

Cet arrêt de travail est la première grève nationale de l’UAW depuis 2007. Les discussions portent sur des questions telles que les salaires, les soins de santé et la sécurité de l’emploi.

Les négociateurs se sont réunis pendant tout le week-end et les pourparlers ont repris lundi matin, alors que la grève entamait sa huitième journée. Des progrès ont été signalés au cours des négociations, mais aucune résolution claire n’est en vue.