Justin Trudeau et Donald Tusk ont entamé leurs discussions

Le premier ministre Justin Trudeau et le président du Conseil européen, Donald Tusk
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le premier ministre Justin Trudeau et le président du Conseil européen, Donald Tusk

Le premier ministre Justin Trudeau et le président du Conseil européen, Donald Tusk, ont entamé leurs discussions officielles qui seront axées sur l’accord commercial global avec l’Union européenne.

Cecilia Malmström, la commissaire européenne au commerce, se joindra à eux jeudi à Montréal.

Cette rencontre suit une visite du port de Montréal par les dirigeants du bloc des 28 pays, mercredi.

MM. Trudeau et Tusk discuteront des mérites de l’Accord économique et commercial global, ou AECG, qui donne aux entreprises canadiennes un accès privilégié à 500 millions de consommateurs européens et à un marché de 24 000 milliards de dollars.

Le Parlement du Canada a déjà ratifié le pacte avec le soutien des libéraux et des conservateurs, mais sept politiciens canadiens et québécois ont envoyé cette semaine une lettre aux législateurs français pour les exhorter à ne pas suivre leur exemple.

Des groupes de gens d’affaires canadiens et le ministre du Commerce international, Jim Carr, ont qualifié cette lettre de décevante et de troublante, étant donné l’approbation précédente de l’accord par la Chambre des communes.

Jusqu’à présent, 13 pays de l’UE ont ratifié l’accord, mais la quasi-totalité de l’AECG — plus de 90 pour cent — est entrée en vigueur en septembre 2017 à titre d’application provisoire.