Huawei: la directrice financière soupçonnée de fraude par les États-Unis

Photo: Jane Wolsak La Presse canadienne Meng Wanzhou

Vancouver — La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, arrêtée à Vancouver à la demande des États-Unis, est soupçonnée d’avoir menti sur l’une des filiales du groupe pour accéder au marché iranien en contournant les sanctions américaines. Les détails des accusations de la justice américaine, qui demande l’extradition de Meng Wanzhou, ont été révélés alors que la responsable de Huawei comparaissait lors d’une audience de remise en liberté devant un juge de Vancouver. Meng Wanzhou est soupçonnée d’avoir menti à plusieurs banques au sujet d’une filiale de Huawei afin de pouvoir accéder au marché iranien entre 2009 et 2014 en violation des sanctions américaines.