Le voyage spatial de Guy Laliberté était imposable

La Cour canadienne de l’impôt a jugé que le voyage dans l’espace effectué en 2009 par le milliardaire québécois Guy Laliberté constituait un avantage imposable. Le fondateur du Cirque du Soleil avait reçu un remboursement de 41,8 millions pour son aventure dans les étoiles, présentée alors comme une dépense d’affaires visant à promouvoir la popularité du cirque et de la fondation de M. Laliberté. L’Agence du revenu du Canada a contesté cette décision et le juge Patrick Boyle, de la Cour de l’impôt, a écrit dans une décision rendue mercredi qu’il estimait qu’une grande partie des frais de déplacement dans l’espace était un avantage imposable. « Je trouve que la motivation essentielle et largement principale de la fonction première du voyage était personnelle », a écrit le juge.