Les sandales Crocs ferment leurs derniers sites de production

Créée en 2002, la marque a écoulé 200 millions de paires de chaussures dans 90 pays en 12 ans.
Photo: Damian Dovarganes Associated Press Créée en 2002, la marque a écoulé 200 millions de paires de chaussures dans 90 pays en 12 ans.

Crocs, la marque de célèbres sabots en plastique, va fermer ses deux derniers sites de production, au Mexique et en Italie, dans le but d’améliorer sa rentabilité et de se concentrer sur son développement en ligne.

« Dans le cadre des efforts en cours pour simplifier l’activité et améliorer la rentabilité, l’entreprise a fermé, durant le deuxième trimestre, son site de production au Mexique et a décidé de fermer sa dernière unité de production, qui est située en Italie », écrit Crocs dans un communiqué diffusé cette semaine à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels.

Crocs a toutefois tenu à rassurer les fans, dont Michelle Obama, inquiets sur son avenir : « FAUSSE ALARME ! Nous ne disparaissons pas », écrit le groupe sur son compte Twitter. La société, dont le siège est basé à Niwot, Colorado, va sous-traiter sa production et se concentrer sur le développement de son activité en ligne. Elle vient d’embaucher comme directrice financière Anne Mehlman, une ancienne dirigeante du site de chaussures en ligne Zappos.com, propriété d’Amazon. Mme Mehlman prendra ses fonctions le 24 août prochain.

Le groupe a fermé quelque 158 magasins, dont 28 magasins lors du deuxième trimestre, et n’exploite plus que 400 magasins à travers le monde, ce qui correspond à une stratégie énoncée en début d’année visant à fermer plus d’une centaine de points de vente. Ces mesures ont fait perdre 22 millions de dollars de revenus au groupe au deuxième trimestre. Crocs n’a pas donné de détails sur l’avenir des employés affectés par sa restructuration et se contente de dire qu’elle a déjà inscrit des charges dans les comptes du deuxième trimestre et va encore le faire dans les prochains mois.

Dans l’ensemble, le groupe se porte bien : il a dégagé un bénéfice net de 30,4 millions, soit près du double gagné au deuxième trimestre 2017 (18,1 millions). Le chiffre d’affaires a augmenté de 4,7 % sur un an à 328 millions.

Créée en 2002, la marque a écoulé 200 millions de paires de chaussures dans 90 pays en 12 ans. Depuis la crise en 2007, et sa remise à flot, l’entreprise américaine a connu de nombreuses difficultés, la contraignant à se diversifier. En 2013, le fonds Blackstone a investi 200 millions de dollars afin de soutenir l’activité. Comme le rappelait Le Figaro à cette époque, Crocs doit notamment faire face à la concurrence des contrefaçons.

Avec ces nouvelles mesures, Crocs veut avant tout continuer à alléger ses coûts et plaire aux investisseurs. Elle souhaite ainsi réduire ses frais généraux et administratifs entre 75 et 85 millions de dollars d’ici à 2019. Et la fermeture des points de vente devrait permettre les trois quarts de cet allégement. Elle veut aussi faire en sorte que ses ventes en ligne pèsent plus lourd à l’avenir. Elles ont progressé de plus de 27 % au deuxième trimestre, peut-on lire dans Les Échos.

Avec Le Devoir