La rémunération des dirigeants de l’épicier fait un bond de 18 %

La rémunération globale du grand patron de Metro, Éric La Flèche, a été de 3,69 millions en 2015.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne La rémunération globale du grand patron de Metro, Éric La Flèche, a été de 3,69 millions en 2015.

Les cinq plus hauts dirigeants de Metro ont été récompensés pour la bonne performance de l’épicier au cours de l’exercice 2015, puisque leur rémunération totale a bondi de 18 % pour atteindre 9,13 millions.

Ces informations figurent dans la circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires de l’entreprise québécoise en vue de l’assemblée annuelle prévue le 26 janvier, à Montréal. La rémunération totale des patrons combine à la fois les salaires de base, les primes ainsi que les contributions aux régimes de retraite.

Ainsi, le salaire total du président et chef de la direction, Éric La Flèche, a été de 3,69 millions, en hausse de 21,6 %, principalement en raison des divers incitatifs, qui sont passés de 750 760 $ à 1,27 million. Pour l’exercice clos le 26 septembre dernier, le salaire de base de M. La Flèche s’est quant à lui établi à 849 993 $, en progression de 2,1 %.

Au cours du dernier exercice, Metro a vu ses profits nets bondir de 13,8 %, à 519,3 millions, ou 2,01 $ par action, alors que son chiffre d’affaires s’est établi à 12,2 milliards, en progression de 5,2 %.

Si M. La Flèche est le mieux rémunéré, c’est toutefois le salaire global du chef de la direction financière, François Thibault, qui affiche l’augmentation la plus marquée, à 26 %. Il s’est établi à 1,37 million, par rapport à 1,08 million en 2014. Encore une fois, la progression de la rémunération attribuée à des incitatifs est largement à l’origine de cette augmentation.

Les trois autres plus hauts dirigeants de l’entreprise ont également vu leur rémunération totale grimper au cours du dernier exercice. Celle du vice-président principal pour la division du Québec, Christian Bourbonnière, a notamment été de 1,55 million, en hausse de 20,5 %. Le salaire total du vice-président principal pour la division de l’Ontario, Carmen Fortino, s’est chiffré à 1,65 million, en progression de 4,6 %, alors que celui du vice-président principal aux centrales nationales d’achats et marques privées, Serge Boulanger, a grimpé de 15 %, à 860 691 $.

1 commentaire
  • Jean Beaumont - Inscrit 22 décembre 2015 08 h 23

    Et les autres?

    Les employés en magasins, ls ont été augmentés de combien?