Guide annuel de Protégez-vous: mêmes qualités, mêmes défauts

J'aime bien le Guide annuel autos du magazine Protégez-vous, en collaboration avec l'Association pour la protection des automobilistes (APA). J'aime bien Jesse Caron, l'essayeur maison de Protégez-vous et George Iny, le président de l'APA; je les surnomme d'ailleurs les Incorruptibles, avec le plus grand respect. Ces gens-là ne mangent pas dans la main des constructeurs, c'est clair. Ils refusent d'ailleurs leurs somptueux voyages et autres petites douceurs auxquels la plupart des chroniqueurs automobiles deviennent vite accros.

Le guide annuel de Protégez-vous est aussi un outil incontournable, et pour les consommateurs, et pour les chroniqueurs spécialisés comme moi, qui n'essaient que des voitures neuves. Il nous est impossible de nous prononcer sur la fiabilité des véhicules que nous conduisons, et ce sont des sources comme Protégez-vous ou le magazine américain Consumer Reports qui nous permettent de savoir si ce que nous conduisons est fiable ou non.

Vous l'aurez compris, j'apprécie et respecte au plus haut point les gens de l'APA et de Protégez-vous, je les juge même essentiels — pour vous, consommateurs, comme pour moi, le chroniqueur. Mais, car il y a un mais, le guide annuel n'est pas parfait. Si je peux très bien vivre avec le fait que la recette est la même chaque année, je digère moins les défauts récurrents, qui ne sont jamais corrigés. Certains modèles, par exemple, n'ont pas de cote (de 1 à 5 étoiles) même s'ils sont commercialisés depuis plus d'un an (MINI Countryman, Scion Xd et tC, Lexus CT200h, Audi Q5, Jeep Wrangler).

Les voitures de luxe de plus de 50 000 $ brillent aussi par leur absence. Certes, les modèles d'entrée de gamme des marques de prestige y sont (Audi A3 et A4, BMW Série 3, Mercedes Classe C), mais n'essayez pas de trouver les Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E, elles n'y sont pas. Pas de Porsche ni de Land Rover non plus. Or, ces véhicules se vendent entre 50 000 $ et 100 000 $ et il m'apparaît d'autant plus important de connaître leur fiabilité. Qu'on oublie les voitures de plus de 100 000 $, je veux bien, car leurs ventes sont marginales, mais dans la fourchette des 50 000 $ à 100 000 $, les ventes sont tout de même significatives.

Ce que j'aimerais, c'est que Protégez-vous et l'APA me donnent l'heure juste sur les marques allemandes, sur Jaguar, sur Land Rover, sur ces bibelots dispendieux dont la fiabilité est souvent aléatoire. L'an prochain, peut-être?

***

Collaborateur du Devoir
2 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 10 avril 2012 07 h 59

    La consommation

    Dans le guide de Protégez-vous, on donne la consommation moyenne de l'auto que je possède, une Hyundai Elantra Touring manuelle, à 10,6 litres au 100 km.
    Ma réalité montre des chiffres totalement différents: 7,5 l'été et 8,5 l'hiver. Mes records? 6,2 sur le trajet Chicoutimi-Brossard, régulateur de vitesse à 105 km/h et 9,7 l'hiver en ville.

  • paumier1 - Inscrit 10 avril 2012 14 h 01

    Le luxe

    Quand t'as les moyens de te payer un véhicule de 75,000$, n'as-tu pas les moyens de te payer un évaluateur privé ? Je dis ça juste comme ça car je me fiche totalement des bagnoles. On ne peut pas demander à une revue de tout couvrir. Il faut qu'elle demeure achetable par ceux qui ne sont pas des richards M. Laguë !