Tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine: 900 M $ de plus et des entraves jusqu’en 2025

MONTRÉAL - Quelque 900 millions $ supplémentaires seront nécessaires à la réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, qui relie Montréal et la Rive-Sud, a annoncé le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, jeudi.

Les usagers de la route devront également s’armer de patience. Le tunnel sera en travaux jusqu’en 2025 et plusieurs voies de circulation seront fermées.

À partir du mois de novembre, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal.

Une dégradation plus importante que prévu de la voûte du tunnel est notamment à l’origine de cette mise à jour du chantier.

Selon le gouvernement, ces «travaux permettront d’assurer la durabilité de l’infrastructure pour 40 ans sans autre intervention majeure».

«Ce n’est pas de gaieté de coeur qu’on fait cette annonce aujourd’hui. On voulait être le plus transparent possible», souligne le ministre Bonnardel en conférence de presse.

Il assure que les mesures d’atténuation seront bonifiées et élargies, en complément de celles mises en place en décembre dernier. Il s’agissait notamment de voies réservées aux autobus sur l’autoroute 20 et de places de stationnement incitatif sur la Rive-Sud.

«J’encourage tous ceux qui empruntent régulièrement le tunnel à repenser leurs déplacements afin de limiter le temps perdu dans la congestion. On ne le répétera jamais assez, nous faisons tous et toutes partie de la solution», ajoute M. Bonnardel.

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, rappelle que le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est un lien économique stratégique pour la région métropolitaine de Montréal. Elle dit être «consciente des répercussions que ces modifications au projet auront sur la population».

Environ 120 000 véhicules empruntent le tunnel quotidiennement, dont 13 % de camions, ce qui en fait la traversée entre la Rive-Sud et Montréal la plus utilisée pour le transport de marchandises, selon le gouvernement.

La date exacte de fermeture cet automne demeure à confirmer.

À voir en vidéo