Le revenu de base réduirait la pauvreté mais pose certains risques, conclut une étude

HALIFAX - La mise en place d'un revenu de base aiderait à réduire la pauvreté au Canada, mais pourrait également mettre en péril la viabilité budgétaire et l'offre de main-d'oeuvre de certaines provinces, conclut une nouvelle étude.

Le rapport du Conseil économique des provinces de l'Atlantique, un groupe de réflexion économique établi à Halifax, indique qu'un revenu de base garantirait à chacun suffisamment d'argent pour répondre aux besoins essentiels.

Selon ses conclusions, un revenu de base réduirait les inégalités, créerait un sentiment de sécurité financière et encouragerait l'épargne.

Mais le rapport indique aussi que la gestion d'un programme de revenu de base serait plus complexe qu'il n'y paraît. Le financement du programme nécessiterait probablement une augmentation des impôts ou une réduction des dépenses publiques, précise-t-il.

Un revenu de base pourrait également décourager le travail, aggraver les pénuries de main-d'oeuvre et accroître les pressions inflationnistes en raison de dépenses supplémentaires, poursuit le document.

À voir en vidéo