Telus fait l'acquisition de LifeWorks avec une entente évaluée à 2,9 milliards $

VANCOUVER - Telus a annoncé jeudi avoir signé une entente qui la verra acquérir LifeWorks pour 2,9 milliards $, en incluant la dette, une transaction qui lui permettra de progresser dans les services de bien-être et de santé des employés.

LifeWorks, anciennement connue sous le nom de Morneau Shepell, est une société de ressources humaines qui aide les sociétés avec des programmes de soins personnalisés pour leurs employés et leur famille, la gestion des absences, l'administration des régimes de retraite et des avantages sociaux et la planification de la retraite.

La transaction ajoutera le programme d'aide aux employés et à la famille de LifeWorks et les capacités d'administration des avantages sociaux aux technologies numériques de Telus Santé.

Telus Santé offre des soins virtuels et fournit aux patients un accès aux options de pharmacie virtuelle, aux télésoins à domicile et aux dossiers de santé électroniques.

«Cette transaction est financièrement convaincante et stratégiquement avantageuse pour Telus, a affirmé le directeur financier de Telus, Doug French, dans un communiqué. Elle constitue un complément naturel à Telus Santé et accélère considérablement notre vision en matière de solutions de soins de santé pour les employeurs.»

Cette décision intervient alors que les services de santé numérique et de soins virtuels ont connu un grand succès pendant la pandémie de COVID-19, au milieu des confinements et des inquiétudes concernant la propagation du virus.

En vertu de l'accord, les actionnaires de LifeWorks auront l'option de recevoir 33 $ en espèces ou 1,0642 action de Telus pour chacune des actions de LifeWorks qu'ils détiennent, sous réserve d’une répartition proportionnelle.

Le montant en espèces et le nombre d'actions seront limités de sorte que Telus paiera la moitié de la transaction en espèces et l'autre moitié en actions.

L'analyste Jeffrey Fan, de la Banque Scotia, voit la transaction renforcer la place de Telus dans l'industrie de la santé numérique.

«Cette acquisition positionnera l'entreprise non seulement comme une force importante dans l'espace du bien-être d'entreprise et du PAE (programme d'aide aux employés) au Canada, mais ouvrira également le potentiel d'une plus grande croissance et d'intégrations à l'échelle internationale», a-t-il affirmé dans une note à ses clients.

L'analyste Jérôme Dubreuil, de Desjardins, considère également que la proposition d'acquisition est positive pour Telus.

«L'accord pourrait également augmenter considérablement l'envergure de Telus Santé et rendre la division essentiellement autosuffisante en ce qui a trait au financement de nouvelles initiatives», a-t-il souligné dans une note aux clients.

Telus s'attend à ce que la transaction contribue à générer des économies annuelles de l'ordre de 170 millions $ à 200 millions $ au cours des trois à cinq prochaines années.

Les sociétés combinées ont des entreprises clientes au Canada, aux États-Unis et dans plus de 160 pays, couvrant plus de 50 millions de vies dans le monde.

Alors que les analystes accueillent généralement bien l'accord, certains gestionnaires de fonds ne sont pas totalement enthousiastes en raison du climat du marché.

«La prime que paie (Telus) dans un marché qui ne va que dans un sens, ce n'est pas une bonne idée», a estimé Barry Schwartz, directeur des investissements chez Baskin Wealth Management.

L'accord nécessite le soutien d'un vote à la majorité des deux tiers des actionnaires de LifeWorks ainsi que des approbations judiciaires et autres approbations réglementaires.

Les entreprises espèrent conclure l'accord au quatrième trimestre de 2022.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, Telus a expliqué qu'elle ne prévoyait pas beaucoup de chevauchement des services entre les deux organisations, tant au Canada qu'à l'étranger, et qu'elle s'attendait à ce que le processus réglementaire se déroule «en douceur».

L'action de LifeWorks a bondi jeudi de 12,08 $, soit 66,4 %, pour clôturer à 30,28 $ à la Bourse de Toronto, tandis que celle de Telus a reculé de 1,74 $, soit 5,9 %, à 27,62 $.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:T, TSX:LWRK)

À voir en vidéo