Les flâneurs


Odile Tremblay

En voyage avec Voltaire
On savoure la performance d’Emmanuel Schwartz en Voltaire, entouré de ses personnages de Candide ou l’optimisme, à l’affiche du TNM, avec folle équipée dans un XVIIIe siècle de violence insensée que le philosophe Pangloss et son disciple voient à travers des lunettes roses. Cette amusante et éloquente adaptation, avec ponts temporels érigés, du conte de Voltaire par Pierre-Yves Lemieux s’appuie sur une fine mise en scène d’Alice Ronfard. Lire ou relire Candide dans cette foulée n’est pas plus mal. Ça permet de comparer l’adaptation au texte original, en contraste accentué entre l’optimisme de Candide et les malheurs semés sur sa route et celle des siens. Aussi pour le séjour en Eldorado, escamoté dans la pièce.


Caroline Montpetit

Voyage intergalactique au Centre Phi
Attachez vos ceintures, vous êtes sur le point d’effectuer un voyage intergalactique. Le Centre Phi, à Montréal, présente la trilogie Spheres d’Eliza McNitt dans le cadre de sa nouvelle exposition Écho. Spheres propose de partir en quête des sons du cosmos à l’aide d’un casque de réalité virtuelle. L’expérience se divise en trois parties. Chorus of the Cosmos fait plonger le participant au coeur de notre système solaire. Songs of Spacetime l’invite à l’intérieur d’un trou noir, et A Pale Blue Dot le ramène sur la Terre d’aujourd’hui. Le tout est conçu à l’aide d’images fabriquées par ordinateur, mais basées sur nos connaissances scientifiques. En anglais seulement.


Philippe Papineau

Dans mes oreilles
Après s’être hissé parmi les dix finalistes du prix Polaris — et avoir livré une prestation éblouissante lors du grand gala de la récompense prestigieuse —, le pianiste Jean-Michel Blais est remonté à la surface de notre écoute musicale. Son dernier disque Dans ma main mélange des racines plus classiques — disons à la Satie, pour résumer — à des sonorités électroniques, issues d’une récente collaboration de Blais avec le groupe CFCF. C’est doux, épuré et assez hypnotique. À écouter tard le soir calé dans son sofa, un casque sur la tête.


Louise-Maude Rioux Soucy

Croustillante Faits divers
Il n’est pas trop tard pour monter à bord de la grinçante deuxième saison de Faits divers. Partie sur un train d’enfer sur ICI Radio-Canada Télé, la série signée Joanne Arseneau poursuit son exploration des « zones amorales » avec une surenchère de revirements frisant le grotesque. À la caméra, Stéphane Lapointe prend visiblement un malin plaisir à surligner les défauts des uns et les malaises des autres, tirant vers le haut (et l’absurde !) cette incursion dans un univers policier aux antipodes des multiples déclinaisons ultraléchées à la CSI. Décapant !