«Blue Sea», Carl Bastien

Réalisateur, musicien, compositeur de trames sonores : il est encore tout ça, Carl Bastien. Mais le pas franchi en 2020 avec Tout donné, EP de ses propres chansons country-folk délicates, s’est mué en marche vers l’avant : il en est au troisième sentier, qui va plus loin et plus près de lui à la fois, un coin de la Haute-Gatineau où se trouve Blue Sea, un lac où on peut créer en paix, inexpugnable et inspirant. Les chansons parlent de ça, justement. De ce qui arrive quand on s’isole et qu’on prête flanc à la personne en dedans, celle qui ne sort pas dehors souvent. Ainsi sont nées Fou, Disparaître, Le temps passe, La rivière, tout autour du lac Blue Sea. Voilà comment Carl Bastien se perçoit : « Mes démons sont témoins », chante-t-il. La rivière a été traversée « pour de bon », plus question de « regarder en arrière ». Sa compagne est là, il la chante : s’agit pas d’être seul, mais de trouver mieux… ensemble. On pense à The Band dans son sous-sol du Big Pink, à Woodstock. La bonne place, le meilleur de soi.


Cliquez ici pour découvrir la bande-annonce.​
 

 

Blue Sea

★★★★
Americana

Carl Bastien

À voir en vidéo