«Freakout/Release», Hot Chip

L’orchestre britannique amorce sa troisième décennie avec un vigoureux huitième album studio, moins prudent qu’A Bath Full of Ecstasy (2019), en témoigne la chanson titre, une affaire presque rock rappelant Devo, dans le son de la batterie et des guitares électriques. Les grooves disco-house sont toujours rois dans la démarche du groupe, mais celui-ci évite de s’étendre sur de longues progressions rythmiques, distillant les chansons à leur essence. La plupart des onze nouvelles compositions se résument à quelque quatre minutes de refrains entêtants où, comme toujours, les voix singulières d’Alexis Taylor et de Joe Goddard envoûtent. C’est l’esprit de leurs performances live qui transpire dans ces chansons aux influences musicales plus variées, les guitares revenant au galop sur la perle pop Guilty en fin d’album, alors que le rap trouve pour la première fois sa place sur The Evil that Men Do, une collaboration avec Cadence Weapon. Les fans de la première heure retrouveront avec joie le son house épique de Hot Chip sur Miss the Bliss, Broken ou encore la plus tendre Not Alone.


Cliquez ici pour découvrir un extrait.
 

 

Freakout/Release

★★★ 1/2
Pop

Hot Chip, Domino

À voir en vidéo