Nos choix du 7 juillet au FIJM

Tora-i

Place des Festivals, 18 h

Comptant parmi les meilleurs espoirs de la scène néo-R&B britannique, la jeune autrice, compositrice et interprète Tora-i (Tora Lambie) offrira son tout premier concert en sol montréalais, à l’affiche du Festival international de jazz de Montréal. Vingt-deux ans seulement, déjà une voix mûre affirmée sur son mini-album Cavalier, paru en 2020 ; depuis, une poignée de chansons prometteuses pour nous faire patienter jusqu’à son premier album, en préparation.
 

Clay and Friends

Place des Festivals, 21 h 30

Quoi, la grande scène de la place des Festivals juste pour Clay and Friends ? La marche paraît haute, mais, en vérité, c’est comme si l’orchestre montréalais était destiné à la grimper depuis ses débuts, il y a moins de dix ans. Mêlant funk, soul, pop, rythmes latins et hip-hop, le groupe s’élève au-dessus du statut de groove band grâce à la qualité de ses compositions, par exemple celles de son plus récent projet, Aguà Extend’eau, paru le mois dernier.

Melanie Charles

Studio TD, 22 h

On vous avait bien suggéré de garder à l’oeil la programmation jazz gratuite du Studio TD, non ? À preuve, la visite de Melanie Charles, autrice, compositrice et réalisatrice formée au chant jazz et à la flûte, qui viendra défendre le matériel de son album Y’all Don’t (Really) Care About Black Women, un titre qui plante déjà le décor de son soul-jazz militant et moderne. La Brooklynoise aux racines haïtiennes allie style et propos avec une formidable assurance — à découvrir !

  

À voir en vidéo