«Medicine Singers», Medicine Singers

Le coup de foudre créatif s’est produit au festival South by South West, où se sont croisés les Eastern Medicine Singers, Algonquins de la région du Rhode Island, et le compositeur et guitariste new-yorkais Yonatan Gat. Cinq ans plus tard, un premier album inouï où se rencontrent la tradition du pow-wow, le jazz, le rock et la musique d’avant-garde. La puissance hypnotique des rythmes de danse autochtones se révèle d’une saisissante modernité, apprêtée d’abord avec les couleurs jazz de la jeune improvisatrice Jaimie Branch sur la première face de l’album, puis avec les élans de guitares électriques de Gat, qui se défoule surtout sur la seconde face dans un hommage au pionnier Link Wray (Sunrise Rumble), musicien appartenant au peuple Chaouanons ayant montré la voie au son rock en usant de distorsions dès la fin des années 1950. À cette mixture s’ajoute un lumineux travail d’orchestration électronique — le vétéran de l’ambient Laraaji et la grande compositrice no wave Iku Mori y mettent leur grain de sel — et de manipulations en studio. Visionnaire et singulier !

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

 

Medicine Singers

★★★★
​Expérimental

Medicine Singers, Joyful Noise/Mothland

À voir en vidéo