Le chanteur de charme Paolo Noël n’est plus

Le chanteur avait récemment été admis aux soins palliatifs puisqu'il souffrait de la maladie d'Alzheimer.
Photo: Capture d’écran Facebook Paolo Noël Légende Le chanteur avait récemment été admis aux soins palliatifs puisqu'il souffrait de la maladie d'Alzheimer.

Chanteur de charme et acteur, Paolo Noël s’est éteint dimanche matin, à l’âge de 93 ans. Il souffrait de la maladie d’Alzheimer depuis cinq ans.

Récemment admis aux soins palliatifs, Paolo Noël est parti entouré de ses proches. Il laisse derrière lui sa femme, Diane Bolduc, leurs deux enfants, Vanessa et Constantino, ainsi que trois enfants issus d’une première union, Johanne, Mario et Ginette.

« On ne le savait pas, mais il souffrait d’une inflammation de la prostate, qui lui a causé une infection à la vessie. Ça a commencé à attaquer ses reins, puis là, doucement, il partait », a confié Constantino au Devoir.

Sa mort est apparue comme un soulagement. « Ma mère a dit “je vais prier pour lui, je veux que Dieu vienne le chercher” », a ajouté « Tino ».

« On trouvait ça drôle que mon père parte le jour de Pâques. On s’est dit qu’il ne pouvait rien faire comme les autres. Il fallait qu’il parte une journée où tout le monde se souviendrait de lui », a souligné son fils en riant.

Lorsqu’on lui a demandé de qualifier la relation qu’il entretenait avec son père, Tino a répondu que M. Noël « ne [l]’a jamais élevé, ce n’était pas un gars qui élevait des enfants ». Il le qualifie toutefois de « grand homme » généreux, séducteur, drôle et rêveur, mais au caractère bien trempé.

« Mon père, c’était un peu un voyou. Il ne vivait pas à genoux », a expliqué Tino, qui l’a déjà vu « quitter des plateaux de tournage parce qu’un réalisateur n’était pas fin avec des employés ». « Il n’aimait pas l’injustice et il trouvait assez tough », le monde du show-business.

Il retient surtout l’amour inconditionnel qui liait ses parents. « Pour ma mère, l’amour, c’est jusqu’à ce que la mort nous sépare. C’était son héros, c’était tout pour elle. » Diane Bolduc a été sa compagne pendant plus de 55 ans.

Le premier ministre François Legault a indiqué sur Twitter garder « de beaux souvenirs de ce chanteur de charme, de Toast et café, du Music-hall des jeunes et de son rôle de dur dans Omertà ».

De passage à l’émission Tout le monde en parle, le scénariste et réalisateur Luc Dionne, qui a côtoyé Paolo Noël sur le tournage d’Omertà, l’a décrit comme « un gars de cabaret », assurant qu’il n’était « jamais mal pris » sur un plateau de tournage.

De multiples talents

 

Né à Montréal le 4 mars 1929, Paolo Noël remporte un concours radiophonique à CKAC en 1948, grâce à une imitation particulièrement réussie du chanteur de charme français Tino Rossi. L’année suivante, il fait ses débuts au cabaret en reprenant les succès de Rossi et du « prince de l’opérette », Luis Mariano.

Une carrière prolifique

 

Il se joint ensuite à la troupe itinérante de théâtre burlesque Jean Grimaldi et enregistre ses premiers disques, aux titres allant de la chanson fleur bleue aux odes à la mer et aux bateaux, en passant par le patrimoine chrétien.

Après avoir animé des émissions à CKVL et à Radio-Canada, il pilote Toast et café, Le music-hall des jeunes et Les tannants de chez nous à Télé-Métropole.

Dans les années 1960, Paolo Noël demeure présent sur les palmarès avec des succès pop-romantiques comme J’avais 20 ans ou L’amour est bleu. Il propose ensuite différents titres fantaisistes, allant de Flouche flouche, flouche, prout prout à Flip, Flop Fly, qui connaîtront beaucoup de succès.

Paolo Noël a aussi été acteur, notamment dans la télésérie Omertà – La loi du silence, où il interprète un tueur à gages. Il apparaîtra également sur le grand écran dans Danger pour la société, Les doigts croches et Ma tante Aline.

M. Noël a par ailleurs raconté sa vie en trois tomes : Entre l’amour et la haine. De l’orphelinat au succès ; Entre l’amour et l’amour. Ainsi tourne le vent, tourne la vie et, plus récemment, J’ai mordu dans la vie et la vie m’a mordu.


Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo