Mort tragique du chef d’orchestre Boris Brott

Boris Brott avait donné une nouvelle impulsion notable ces dernières saisons à l’Orchestre de chambre McGill en en faisant l’Orchestre classique de Montréal.
Photo: Orchestre de chambre McGi Boris Brott avait donné une nouvelle impulsion notable ces dernières saisons à l’Orchestre de chambre McGill en en faisant l’Orchestre classique de Montréal.

Boris Brott, chef emblématique de l’Orchestre de chambre McGill, devenu l’Orchestre classique de Montréal (OCM), est décédé mardi à Hamilton après avoir été fauché par une voiture.

La nouvelle de son décès a été publiée vers 17 heures mardi sur la page Facebook de l’Orchestre classique de Montréal, par la direction : « Toute la famille OCM est dans un état de choc et d’incrédulité. Boris Brott était le cœur et l’âme de l’Orchestre classique de Montréal, un ambassadeur extraordinaire de la musique classique, reconnu au-delà de nos frontières, un mentor pour d’innombrables jeunes musiciens et un ami très cher pour plusieurs parmi nous. Son décès soudain laisse un vide profond dans la communauté musicale et une grande tristesse dans nos cœurs », peut-on y lire.

Délit de fuite

 

Le quotidien The Hamilton Spectator rapportait en même temps que Boris Brott avait été fauché dans la matinée par un véhicule conduit par un chauffard ayant commis un délit de fuite. Le conducteur, 33 ans, a par la suite été arrêté par la police. Boris Brott a été conduit à l’hôpital, où il a succombé à ses blessures.


Né à Montréal en 1944, fils de Lotte et d’Alexander Brott, Boris était chef d’orchestre, violoniste, professeur et conférencier. Il avait étudié la direction d’orchestre avec Pierre Monteux et Igor Markevitch avant d’assister Walter Susskind à Toronto. Gagnant du Concours international de musique Dimitri Mitropoulos de 1968, à New York, il était devenu adjoint de Leonard Bernstein durant la saison 1968-1969. En 1989, il a été nommé directeur artistique associé de l’Orchestre de chambre McGill d’Alexander Brott, dont il assurera la relève en 2000. Boris Brott a notamment dirigé l’Opera Hamilton et a été nommé en 2004 premier chef d’orchestre des concerts pour les jeunes et des concerts éducatifs pour le Centre national des arts, qui lui a rendu hommage hier soir à New York.

Il avait donné une nouvelle impulsion notable ces dernières saisons à l’Orchestre de chambre McGill en en faisant l’Orchestre classique de Montréal, avec une programmation enrichie et diversifiée, reflet de la communauté.


« L’OCM reste tourné vers les idéaux musicaux les plus élevés de ses fondateurs, Alexander et Lotte Brott, idéaux qui ont été poursuivis avec passion et détermination par notre très cher maestro Brott. Nous poursuivrons notre mission de présenter des concerts d’une grande qualité qui touchent notre auditoire, concerts inspirés par les normes d’excellence établies par Boris, par son esprit indomptable, par son dévouement à partager ses talents musicaux et par son amour pour l’humanité », pouvait-on lire mardi, alors que les témoignages émus affluaient sur les réseaux sociaux.

Boris Brott laisse dans le deuil sa femme, Ardyth, ses enfants, Ben, Alexandra et David, ses petits-enfants et son frère Denis.

À voir en vidéo