Sewaside II, Mike Shabb

C’est fou comment Sewaside II donne l’impression que Mike Shabb a gagné dix ans en maturité. S’éloignant des sonorités trap, synthétiques, mais mélodieuses, de ses précédents projets (dont les albums Northwave, 2018, et Life Is Short, 2020), l’artiste montréalais a composé lui-même une trame sonore à base d’échantillons soul, funk et R&B, dans un style dépouillé semblable à celui du producteur Nicholas Craven, qui, soit dit en passant, signe la musique d’une des chansons (Island Boy). Et c’est savoureux, la direction musicale choisie poussant Shabb à coller davantage aux rimes de ses textes, plus denses, plus crus, mieux sentis. Même la prosodie du MC se révèle nettement plus athlétique qu’auparavant, alors qu’il se revendique de l’influence du vétéran du New Jersey Redman — un peu partout sur l’album, et plus spécifiquement sur la chanson Reggie Noble. En concert le 26 mars à l’Ausgang Plaza de Montréal, puis le 31 à l’Impérial de Québec.

 

Sewaside II

★★★ 1/2
​Hip-hop

Mike Shabb, BLKmusic

À voir en vidéo