Little Flower, Priori

L’été dernier, Francis Latreille (Priori) rêvait de clubs sombres et de deep house languissant en lançant son SCN EP. Un an de pandémie plus tard, ses grooves cherchent à réconforter plutôt qu’à faire danser. Le moelleux Little Flower, sur lequel le compositeur a redoublé de finesse sur le plan des textures sonores, est une source d’apaisement auditif. Les tempos ont ralenti aussi, les synthés sont plus diffus, son house se vautrant dans les influences dub, particulièrement sur Bite Soft. Sur la vaguement trance Sour Fruit en ouverture, la dynamique des percussions envoûte ; l’harmonieuse pièce titre finale, à la fois la plus rythmée et la plus paisible de l’album, serait du genre à plaire à l’Allemand DJ Koze, patron du label Pampa Recordings, avec son motif harmonique se déployant à l’horizontale, la délicate tension progressant alors que d’étranges voix trafiquées animent l’atmosphère. Coup de cœur enfin pour les doux breakbeats de Sleepyhead enfermés dans un hammam de claviers brumeux. Priori présentera une performance live ambient le 24 août à l’affiche de MUTEK.


Little Flower

★★★★

Priori, indépendant

À voir en vidéo