Good As Gold, Artefacts Of The Apple Era 1967-1975

Cinq disques de chez Apple. Pas les ordis. La compagnie des Beatles. La mal-aimée. À tort. On mâchouille toujours les mêmes pommes pourries : le département Apple Electronics du mystificateur Alex Mardas en tête. Jusqu’au trognon, l’histoire mord dans l’utopie verte. Il y eut pourtant des réussites : Apple Publishing Group, secteur plus traditionnel, bien mené, porta fruits en quantité, les artistes de talent ne manquant pas dans le verger. Ce fabuleux coffret le démontre en 107 titres : presque tout a bon goût, très bon goût. Démos enregistrés au-dessus de l’Apple Boutique ou bandes maîtresses gravées au studio ad hoc du sous-sol au 3, Savile Row, 45 tours méconnus ou jamais parus, chansons créées par des Lennon-McCartney potentiels (Gallagher et Lyle, notamment), les merveilles abondent, comme si un palmarès parallèle avait existé. On signalera dans le lot deux titres d’un certain Pagliaro — oui, notre Michel national — que l’on qualifie de « pure pop perfection » dans le livret. Indeed.

Good As Gold

★★★★★

Artefacts Of The Apple Era 1967-1975, Artistes divers, Grapefruit/Cherry Red

À voir en vidéo