Hope Amid Tears, Yo-Yo Ma et Emanuel Ax

Beaucoup d’artistes nous arrivent avec des projets « pandémiques » : Caprices de Paganini par Alina Ibragimova, Sonates et Partitas de Bach d’Augustin Hadelich, etc. Dans le cas de Yo-Yo Ma, il a voulu célébrer le goût du partage avec son ami Emanuel Ax en août 2020. Les deux artistes avaient déjà enregistré ces sonates entre 1981 et 1986, l’une des classiques références modernes. Mais ce premier essai est largement supplanté par la nouvelle intégrale, qui montre tout ce que quatre décennies de complicité apportent à la musique de chambre : plus besoin d’appuyer et de jouer les jeunes coqs. Comme avec Zimmermann et Helmchen dans les Sonates pour violon et piano, tout se passe dans la subtilité de l’imbrication des phrases et la finesse du dialogue. Le ton est plus détendu et le son du violoncelle de Yo-Yo Ma d’aujourd’hui plus beau que celui d’alors. En termes d’escrime, on passerait du sabre au fleuret, et le rondo de la 2e Sonate en est l’exemple le plus flamboyant. Ce n’est pas un de ces « produits marketing », mais bel et bien une superbe réussite !

 

 

Hope Amid Tears

★★★★ 1/2

Yo-Yo Ma et Emanuel Ax, Sony, 3 CD, 19439883732

À voir en vidéo