Back of My Mind, H.E.R.

Ayant signé un contrat avec RCA à l’âge de 14 ans — elle en a 24 aujourd’hui —, Gabriella Sarmiento Wilson fut révélée par une poignée de EP sur lesquels elle impressionnait par l’étendue de son talent d’autrice-compositrice-interprète et de guitariste. On attendait donc beaucoup du premier album en carrière de la Californienne, une musicienne complète, sensible et intelligente… dont l’immense potentiel est ici noyé dans une marée de banales ballades R&B/soul aux mélodies sans relief et plombées de collaborations superflues (notamment celles de Cordae, de Lil Baby, de YG et de l’insupportable DJ Khaled). Back of my Mind contient 21 chansons, c’est deux fois trop. Du lot, on chérira We Made It en ouverture, l’une des trop rares chansons où son jeu de guitare, fameux, est mis à profit, le groovesoul-funk vaguement rétro de la superbe Bloody Waters (avec Thundercat à la basse, une des rares collaborations qui font mouche) et les ballades ultradépouillées Lucky et Exhausted. Dommage.

Écoutez We Made It

Back of my Mind

★★★

H.E.R., RCA

À voir en vidéo