Tiranno, Kate Lindsey

La mezzo américaine Kate Lindsey est l’une des coqueluches des scènes européennes par sa voix, son physique et son abattage scénique. Établie désormais en Angleterre, elle rayonne à Londres, Vienne, Paris et Milan. Kate Lindsey a débuté chez Alpha en 2017 par Thousands of Miles, un CD autour de Kurt Weill avec le pianiste Baptiste Trotignon. Ella a ensuite enregistré Arianna (Alpha 576) avec Jonathan Cohen, le destin d’une femme traité en cantates par Alessandro Scarlatti, Händel et Haydn. Le principe de Tiranno est similaire : un personnage, le tyran Néron, et des figures qui gravitent autour de lui : sa mère Agrippine, sa femme Poppée, qu’il tua d’un coup de pied dans le ventre alors qu’elle était enceinte. Néron est cerné ici musicalement par Alessandro Scarlatti, Händel, Monteverdi et Bartolomeo Monari (cantate La Poppea en première mondiale). Le disque est excellent, mais abattage scénique et séduction phonogénique ne sont pas forcément proportionnels. Quelque chose, dans la belle voix de Kate Lindsey, manque de largeur.

 

 

Tiranno

★★★ 1/2

Kate Lindsey, Arcangelo, Jonathan Cohen, Alpha 736

À voir en vidéo