Antonio Vivaldi, Julien Chauvin, Le Concert de la Loge

Julien Chauvin, qui fera ses débuts à Montréal en janvier 2021 avec l’orchestre baroque Arion, est surtout connu comme le chef du Concert de la Loge, orchestre qu’il a fondé en 2015 et qui reprend la dénomination de l’orchestre actif à Paris entre 1782 et 1789, réputé en Europe, qui créa les Symphonies parisiennes de Haydn. Avec cet ensemble, Chauvin publie chez Aparté des disques couplant ces Symphonies parisiennes avec des compositions françaises de l’époque : un projet très intéressant. Le sujet qui nous occupe ici est un superbe volume, le 63e de l’intégrale Vivaldi de l’étiquette Opus 111, reprise par Naïve. Julien Chauvin y œuvre comme soliste et chef. Le programme présente, sous l’égide de l’éloquence théâtrale vivaldienne (excellente notice de Cesare Fertonani) les Concertos RV 187, 217, 235, 321, 366, 387. Tout y est superbe, vif et radieux sans agressivité, avec un rappel majeur (c’est une œuvre que l’on trouvait dans les « Late Concertos » de Carmignola chez Sony) : la grandeur du Concerto en ré mineur RV 235, notamment son Adagio central.

Écoutez Vedro con mio diletto de Vivaldi, par Julien Chauvin et Le Concert de la Loge

Antonio Vivaldi

★★★★
​Classique

Concertos pour violon (vol. VIII). Julien Chauvin, Le Concert de la Loge. Naïve OP 30585.