Sleep on the Wing, Bibio

Curieux parcours que celui du compositeur britannique Stephen James Wilkinson, recruté par le légendaire label Warp il y a une dizaine d’années après avoir lancé trois albums dans la mouvance « folktronica » apparue au milieu des années 2000. Depuis, son cœur ne cesse de balancer entre le design sonore conçu à l’aide d’instruments électroniques et de sons atmosphériques et le folk traditionnel. Bibio poursuit sur la lancée plus folk de Ribbons (2019) avec le charmant et primesautier Sleep on the Wing en proposant toutefois un album essentiellement instrumental où le finger-picking des cordes acoustiques (Miss Blennerhassett) et les phrases enjouées du violon trad (tendre Oakmoss, splendide Warching Thus, The Heron Is All Pool) expriment le décor bucolique de la campagne anglaise où fut enregistré l’album. Or, si le folk est la vedette, le travail de studio et la vision du réalisateur donnent de la profondeur au disque, en semant des bruits de la nature un peu partout, en jouant avec les textures sonores, comme sur Lightspout et Otter Shadows qui semblent émerger du ruban flétri d’une vieille cassette huit pistes.


Écoutez Sleep On The Wing

Sleep on the Wing

★★★ 1/2
Folk

Bibio, Warp